Lectures

Au cours des six dernières années, notre lecteur en résidence James Hyndman et son complice Stéphane Lépine ont proposé en lecture des œuvres fortes, ralliant un public nombreux et enthousiastes. Elles se sont conclues, à la saison 2018-2019, avec le magnifique point d'orgue que fut le spectacle Scènes de la vie conjugale. Vous vous doutez bien que la collaboration du Quat’Sous et de James n’est pas près de finir. Inspirés par ces formidables soirées de lecture, nous avons décidé de continuer à offrir des soirées littéraires, mais en ouvrant les portes cette fois à des habitations multiples.

Émilie ne sera plus jamais cueillie par l’anémone Dimanche 29 septembre 2019 à 15 h Une coproduction du Théâtre de Quat’Sous et du Festival international de la littérature De Michel Garneau
Mise en lecture Christian Vézina
Avec Sylvie Ferlatte et Maude Guérin

Jean à François à Bertolt Dimanche 15 décembre 2019 à 15h Textes Bertolt Brecht, Jean Maheux et François Villon
Avec Jean Maheux
Musiciens Normand Forget et Francis Perron

La première lecture, présentée en collaboration avec le Festival international de la littérature (FIL) sera orchestrée par le poète et homme de radio Christian Vézina : il s’agit de la magnifique pièce de Michel Garneau, Émilie ne sera plus jamais cueillie par l’anémone, une fabulation autour de la poétesse américaine Emily Dickinson. Créé en 1981 au Café de la Place, joué ensuite à Espace Go en 1991, ce texte est souvent considéré comme une des œuvres les plus fortes de l’immense écrivain qu’est Michel Garneau, dont l’œuvre complète est en cours de publication chez Somme toute.

La deuxième lecture est un projet du comédien Jean Maheux. Cet amoureux des mots et de la musique, aussi à l’aise en vers qu’en chanson, se frotte depuis quelques années aux œuvres du poète François Villon et du dramaturge Bertolt Brecht. L’association de ces deux grandes figures des lettres n’est pas étonnante : on sait que l’auteur de La Ballade des pendus, chantre des reclus et des mal-aimés, a été une grande inspiration pour Brecht, qui lui a même écrit un éloge dans ses Sermons domestiques. De Villon à l’Opéra de quat'sous… à nos planches, une grande boucle logique se défile, en passant par des textes de Jean Maheux lui-même, le tout accompagné de ses complices musiciens.