À quelle heure on meurt

14 avril → 9 mai 2020

Une production du Théâtre des Fonds de Tiroirs en codiffusion avec le Théâtre de Quat’Sous

Texte Martin Faucher d’après l’œuvre de Réjean Ducharme
Mise en scène Frédéric Dubois
Avec Gilles Renaud et Louise Turcot
Décor Anick La Bissonnière
Lumières Renaud Pettigrew
Costumes Linda Brunelle
Conception sonore Pascal Robitaille

Théâtre des Fonds de Tiroir

Activités parallèles

Les discussions | À quelle heure on meurt | Découvrez la saison

Discussion avec le public

Mardi 21 avril 2020
Après la représentation

Curieux, passionnés ou timides, vous êtes attendus juste après la représentation pour converser avec Olivier Kemeid et les artistes de la pièce à laquelle vous venez d’assister. Découvrez les anecdotes, mystères et réflexions qui ont jalonné le parcours créatif du spectacle.

Les 5 à 7 du vendredi | À quelle heure on meurt | Découvrez la saison

Les 5 à 7 du vendredi

Tous les vendredis, les soirs de représentations

Dans l’ambiance d’un 5 à 7 bien décontracté, célébrez la fin de la semaine et échangez avec artistes, amis et collègues à la bonne franquette. Et si l’esprit est vif et aiguisé, mais que le ventre est vide, l’équipe du Quat’Sous vous propose quelques petites gourmandises à grignoter.

Résister à la barbarie du temps qui passe. Deux adultes-enfants, Mille Milles et Châteaugué, prévoient se « branle-basser » pour ne pas abdiquer à la bêtise du monde qui aplatit l’imaginaire, la lucidité, la joie. Ils chantent, lisent Nelligan et le bottin, fument, mangent des oranges et tranquillement, glissent vers un abîme fatal qui les séparera.

Réjean Ducharme nous a quittés l’année dernière, tout juste un an après la femme de sa vie, Claire Richard. Ils auront vécu reclus, à l’instar de tous ces personnages qui ont marqué la littérature québécoise. Pouvons-nous imaginer qu’À quelle heure on meurt? est en quelque sorte l’histoire de ce couple mythique? L’œuvre d’une vie où la poésie, la musique, le jeu, tracent une ligne directe entre hier et aujourd’hui, entre la jeunesse et le vieillissement ; sur ce qui a été fait, ce qui reste, ce qui a perduré et forcément, ce qui n’est plus.

Trente ans après le spectacle créé et mis en scène par Martin Faucher, Frédéric Dubois plonge à son tour dans l’univers ducharmien, dont il aura monté presque toutes les pièces. Il retrouve deux acteurs qu’il chérit particulièrement, et qui ont joué dans des spectacles marquants au Quat’Sous : W;t, pour lequel Louise Turcot a reçu le Masque de la meilleure interprétation féminine en 2006, et La fin de la civilisation de George F. Walker (1999), dans lequel brillait Gilles Renaud. C’est un immense privilège de réunir pour la première fois ces deux acteurs légendaires sur les planches du Quat’Sous.