Bell + Hydro-Québec

Les manchots

Du 14 mars au 1er avril 2017 Une production des Trois Tristes Tigres en codiffusion avec le Théâtre de Quat’Sous

Texte et mise en scène Olivier Kemeid
Avec Paul Ahmarani, Larissa Corriveau, Kevin McCoy, Sasha Samar
Assistance à la mise en scène et régie Stéphanie Capistran Lalonde
Décor et accessoires Romain Fabre
Costumes Cynthia St-Gelais
Lumière Éric Champoux
Maquillages Sylvie Rolland-Provost
Musique et conception sonore Philippe Brault
Direction de production Émilie Martel
Direction technique Alex Gauvin
Régie Catherine Comeau
Conseillère au mouvement Estelle Clareton

Durée du spectacle : +/- 1H20 sans entracte

Trois tigres tristes

Activités parallèles

Vendredi, c'est Grilled-cheese | Les manchots | Découvrez la saison

Vendredi, c'est Grilled-cheese

Savourez un délicieux grilled-cheese dans l’ambiance d’un 5 à 7 décontracté, agrémenté de la recette de la semaine. Un rendez-vous hebdomadaire à ne pas manquer!

Rencontre avec le public | Les manchots | Découvrez la saison

Rencontre avec le public

Jeudi 23 mars
Après la représentation

Participez à une discussion chaleureuse et animée, dans laquelle fusent les bonnes idées, les avis précieux, les angles inédits. Timides, passionnés ou curieux, joignez-vous à la conversation et profitez de l’occasion pour échanger à propos des thèmes abordés dans la pièce en compagnie de l’équipe de création et des artistes du spectacle.

Inspiré des grandes révolutions de ce début du 21e siècle, ce huis clos poétique d’Olivier Kemeid fait résonner avec sensibilité les bouleversements historiques et humains de notre époque.

Trois chambres d’un hôtel anonyme sur une grande place. À Kiev, à moins que ce soit au Caire ou à Sarajevo. Chacune de ces chambres est occupée par un homme venu en ces lieux pour une raison différente : il y a celui qui est là pour se venger, celui qui est là pour trouver son fils et celui qui est là pour témoigner. Alors que des combats font rage au pied de leur hôtel, ils observent les troubles de l’extérieur par leur fenêtre au double vitrage… jusqu’à ce que l’arrivée d’une femme leur rappelle, malgré eux, qu’on ne peut pas fuir l’Histoire en marche.

Les manchots questionne notre rapport aux «points chauds du globe», aux événements qui font basculer les mondes, à notre volonté de placer une distance entre la violence de «leur» réalité et le soi-disant pacifisme de notre environnement. Que faire lorsque la Révolution a lieu à nos pieds, dans le hall de notre hôtel ? De quelle manière pouvons-nous réagir lorsque, figés, nous ne pouvons même plus bouger nos bras ? Comment étreindre le pays – ou l’être aimé – lorsque nous sommes devenus, pour ainsi dire, des manchots ?

Les manchots

En images

Échos des médias

«Olivier Kemeid marche sur cette fine ligne de l’écriture, insufflant un lyrisme évident, mais pas superflu, parvenant à trouver une langue forte.» Jérémy Laniel, VOIR

«La mise en scène et la scénographie sont vraiment intéressantes, le jeu des comédiens ça aussi c’est réussi!»
Katerine Verebely, Gravel le matin - ICI Radio-Canada Première

«Un hôtel. Une révolution. Quatre personnages. Voilà un haletant huis clos.»  Pierre-Alexandre Buisson, Bible urbaine

  • Crédit photo: David Ospina

    Bande-annonce